Les bienfaits des épices

Les médecines orientales recommandent depuis des millénaires l’usage des épices pour agir sur sa santé. Elles sont aujourd’hui de plus en plus reconnues et conseillées en occident. Ce sont en effet d’excellentes sources d’antioxydants, c’est à dire qu’elles aident à limiter l’usure des cellules. Elles ont également d’autres vertus, préventives ou curatives. 

Quelques exemples :

La star du moment : le curcuma

Le curcuma est vendu sous forme de poudre de couleur orange vif ou sous forme de racine dont la forme rappelle celle du gingembre.

Il est traditionnellement utilisé dans les currys mais le tubercule peut également être râpé dans du riz par exemple ou servir à faire une infusion.

Le curcuma tire son nom de la curcumine qu’il contient et qui possède des propriétés anti-inflammatoires. Il est donc bénéfique pour calmer des intestins irritables ou des douleurs articulaires.

Son cousin : Le gingembre 

Comme le curcuma, le gingembre produit de très jolies fleurs. Pourtant ce n’est que sa racine qui nous intéresse en cuisine. Très utilisé en Inde notamment, il permet d’apporter une note fraîche et piquante à vos plats. 

Il participe à la baisse du mauvais cholestérol, renforce le système immunitaire. Il est également très efficace pour le traitement des nausées, quelle que soit leur origine, et des indigestions. 

Le safran : le précieux

Le safran est la seule épice tirée d’une fleur. A raison de trois étamines par fleur, récoltées à la main on comprend vite sa valeur. Cultivé en Occident depuis l’antiquité, sa légère amertume et son goût fumé révèlent la saveur des plats qu’il accompagne.

Également riche en antioxydants, le safran est aussi relaxant, riche en magnésium, en fer et en vitamine B6. Il est donc conseillé pour les douleurs musculaires et l’anxiété.

L’ami de la digestion : le fenouil

Le bulbe de fenouil est délicieux cru ou cuit. Mais ses graines sont également utilisées pour apporter au plat une touche anisée.

Leurs bienfaits sur la digestion ont été reconnus par de grandes instances médicales. Elles sont utiles pour tous les troubles de la motilité intestinale. L’utiliser dans vos plats ou en infusion aidera donc en cas de spasmes douloureux ou de coliques chroniques.

Il est préférable de moudre les graines juste avant leur utilisation. Le fenouil vendu en poudre perd rapidement sa saveur et ses vertus.

Le classique méconnu : Le poivre

Le poivre est une source de vitamines B, C et K, mais aussi de fer, magnésium, phosphore et potassium. D’une manière générale, il aide à absorber les les nutriments végétaux. Il est donc un allié précieux des autres épices. le curcuma notamment est toujours conseillé en association avec le poivre par la médecine ayurvédique.

A moudre au fur et à mesure aussi, c’est un anti-inflammatoire très efficace sur les douleurs articulaires. Sur la plan digestif, il aide l’estomac, le côlon et l’intestin grêle.

Pour le salé ou le sucré: la cannelle

La poudre de cannelle est une écorce moulue. Sucrée et légèrement piquante c’est l’une des plus anciennes épices connues. Elle est plus utilisée pour les desserts en Occident tandis que la cuisine orientale la marie volontiers avec les plats salés.

La cannelle est particulièrement riche en fibres mais aussi en manganèse et en fer. Elle contient également des composés très efficaces pour lutter contre le stress oxydatif de l’organisme. Très efficace contre les réactions inflammatoires ou allergiques, elle possède en outre des propriété anti-microbiennes.

Vous aviez l’habitude d’utiliser les épices pour assaisonner vos plats, pour créer des mariages de saveurs, des contrastes et des complémentarités. Désormais vous pourrez également prendre en compte et vous féliciter des effets bénéfiques des épices que vous utilisez.