L’offre de vidéo en ligne d’Apple pourrait bien devenir une réelle alternative

L’ancien PDG de HBO, M. Plepler, a annoncé en ce début d’année qu’il avait signé un contrat exclusif de cinq ans avec Apple pour produire des émissions de télévision, des films et des documentaires pour le tout nouveau service de streaming de la société, Apple TV+. Cette annonce survient moins d’un an après que M. Plepler ait quitté ses 27 années de service chez HBO.

La perte pour HBO est une aubaine pour Apple. La société a maintenant la personne qui a guidé HBO à travers l’âge d’or de la télévision, en apportant tout ce qui va des “Sopranos” à “Game of Thrones”. En parallèle, le nouveau service de streaming HBO Max proposera… “The Big Bang Theory” quand il sera lancé en mai.

H/O: Steve Carell, Reese Witherspoon Jennifer Aniston Apple TV+ event
Steve Carell, Reese Witherspoon et Jennifer Aniston font la promotion de leur série lors de l’Apple Spring Event le 25 mars 2019

Contenu en masse vs contenu de qualité

Apple a choisi Plepler au moment idéal pour combler un vide en matière de télévision de qualité que HBO néglige au profit d’une tentative de type Netflix pour gagner une base d’abonnés massive. Oui, toutes les émissions classiques de HBO apparaîtront toujours sur Max, mais elles seront mélangées à du contenu à gogo conçu pour avoir un attrait plus large, allant des sitcoms de télévision jusqu’aux films de super héros de DC.

Il y a une ouverture pour Apple TV+ maintenant que la guerre du streaming est une affaire de volume et que l’on espère qu’un ou deux classiques resteront chaque année. (Il suffit d’allumer Netflix et de faire défiler la surabondance de comédies romantiques et d’émissions de télé-réalité pour faire une overdose de TV). La rareté et la sélectivité qui ont fait de HBO « HBO » est pratiquement morte à l’ère du streaming, et WarnerMedia est sur le point de tomber dans ce même piège.

Les balbutiants débuts d’Apple+

La première tentative de production télévisuelle d’Apple a connu des ratés notables avec des critiques désastreuses pour les séries ” The Morning Show ” et ” See “, et plusieurs autres programmes de divertissement qui n’ont pas réussi à percer. Mais c’était avant qu’Apple n’engage Plepler.

Au-delà de ça, Apple TV+ n’a pas la même pression pour se développer à une échelle massive comme l’a HBO qui fait maintenant partie d’AT&T. Apple est toujours la compagnie du iPhone, et chaque service ou accessoire supplémentaire – des AirPods aux abonnements de vidéo en continu – est une autre façon de soutirer plus d’argent à chaque utilisateur en plus des 1000€ qu’il dépense dans un nouveau téléphone à quelques années d’intervalle. C’est en partie la raison pour laquelle Apple offre Apple TV+ gratuitement pendant un an à l’achat d’un nouvel appareil. De quoi laisser le temps à la marque d’étoffer sa bibliothèque de streaming pour vous convaincre de continuer à payer une fois l’année terminée.

Apple a donc la possibilité de différencier son service de streaming de HBO Max, Disney+, Peacock de NBC et le reste. Il n’a pas besoin de courir après la foule. Il a déjà la masse grâce aux millions d’abonnements gratuits à Apple TV+ que tout le monde a reçu en déballant son nouveau smartphone Apple pendant les vacances.

Au lieu de cela, Apple peut créer une bibliothèque unique et intéressante qui vous donnera envie de payyer pendant des années à venir. Et avec Plepler, Apple va utiliser l’ancien cerveau de HBO pour le faire.