Femme très poilue : nos astuces

Les femmes très poilues sont touchées par un phénomène appelé « hyperpilosité », soit une abondance de poils à plusieurs endroits du corps. Quelle qu’en soit la cause, hormonale ou dermatologique, l’hyperpilosité peut le plus souvent être traitée, et si ce n’est pas le cas, on peut apprendre à vivre avec. Voici nos astuces. 

femme très poilue

Pourquoi suis-je très poilue ?

L’hyperpilosité peut provenir de plusieurs causes. La première cause possible est l’hirsutisme, causé par un dérèglement hormonal appelé « hyperandrogénie » (une surproduction des hormones masculines). L’hirsutisme se reconnait à ses poils très drus et noirs, situés dans des zones où les femmes n’ont d’ordinaire pas de poils, mais les hommes si, comme le menton, le cou ou les fesses. Dans le cas d’une  hyperandrogénie, il faudra consulter un endocrinologue, car la cause peut être difficile à traiter : défaut enzymatique surrénalien, tumeur sur l’ovaire ou sur les glandes surrénales, prise de stéroïdes anabolisants, prise de pilule contraceptive avec progestatif androgénique, syndrome des ovaires polykystiques…

La seconde cause la plus courante est l’hypertrichose, d’origine dermatologique et plus facile à soigner via des traitements. L’hypertrichose se caractérise par des poils sur les bras, les jambes et le visage.

Comment déterminer la cause de l’hyperpilosité ?

Pour savoir si votre hyperpilosité est hormonale ou dermatologique, il faudra effectuer une prise de sang qui va déterminer le taux de testostérone dans le sang. S’il est élevé, c’est que l’hyperpilosité est due à un dérèglement hormonal. 

Femme très poilue : nos astuces pour se débarrasser des poils 

Vous souhaitez vous débarrasser de vos poils ? En fonction de la cause de votre hyperpilosité, des solutions existent. Si la cause est dermatologique, un traitement dermatologique devrait suffire, notamment à base d’une crème pour ralentir la repousse des poils. Si la cause est hormonale cependant, il faudra consulter un endocrinologue pour qu’il vous prescrive un traitement anti-androgène. Au bout de plusieurs mois, vous devrez percevoir les résultats !

L’épilation

L’épilation reste la solution la plus efficace pour se débarrasser des poils trop importants dans le cas d’une hyperpilosité d’origine dermatologique. Vous pourrez opter soit pour l’épilation avec épilateur électrique, qui évite que les poils ne se cassent et donc ralentit la repousse des poils à terme (comme l’épilation à la cire), ou encore la dépilation, qui consiste à détruire directement les bulbes des poils. Enfin, l’épilation définitive (épilation au laser ou à lumière pulsée) est la méthode la plus efficace car elle vous permettra d’éliminer les poils de manière définitive. Toutefois, sachez que cette méthode est longue, douloureuse et coûteuse !

Nos astuces pour ralentir la pousse des poils

Si vous ne souhaitez pas passer à l’épilation définitive et que vous souhaitez seulement ralentir la pousse des poils, c’est possible. Il faudra d’abord choisir la bonne méthode d’épilation : le rasage, par exemple, favorise la pousse rapide des poils en se contentant de couper le poil. Il en va de même pour les crèmes dépilatoires. En revanche, l’épilation à la cire ou l’épilation électrique vont arracher le poil à partir du bulbe, créant à terme des zones où les poils ne repousseront pas, et affinant les poils au fur et à mesure.

Vous pourrez également trouver des produits spécialisés dans le ralentissement de la pousse des poils, comme les crèmes ou lotions après-épilation.

Des box beauté peuvent vous aider à obtenir tous les produits nécessaire à vos besoins.

Pour ce qui est des méthodes naturelles, l’huile essentielle de sauge est réputée efficace contre la repousse des poils si on l’applique sur la peau 30 minutes après l’épilation. De même, le citron coupé en deux et frotté contre les zones de poils, ou alors pressé et mélangé à un peu d’eau, est efficace pour ralentir la pousse des poils. 

Nos astuces pour faciliter l’épilation pour une femme très poilue

Prendre soin de sa peau permet de faciliter l’épilation. Plus vous hydratez votre peau (surtout après l’épilation), plus la repousse des poils sera de meilleure qualité et donc plus il sera facile à arracher, ce qui favorise l’épilation même si vous avez les poils drus. De même, effectuer des gommages 1 à 2 fois par semaine vous permettra d’éviter les poils incarnés, fréquents lorsque l’on a les poils épais à cause d’une hyperpilosité.