Pourquoi choisir des sous vêtement bio ?

Les sous-vêtements bio sont fabriqués à partir de matières biologiques, cultivées sans pesticides et sans produits chimiques, comme le coton bio. De plus en plus tendance aujourd’hui, on les adopte pour des soucis de santé, d’éthique ou d’environnement. On vous explique quels sont les avantages à privilégier le bio même quand il s’agit de sous-vêtements.  

Préserver sa santé

Les sous-vêtements classiques contiennent un grand nombre de substances nocives, notamment des perturbateurs endocriniens (des substances qui perturbent le système hormonal). Chaque année, 2 milliards de dollars sont dépensés en pesticides sur les champs de coton ! On trouve ces substances nocives aussi bien dans le tissu que dans la teinture utilisée pour la coloration du sous-vêtement. Pour les personnes les plus sensibles, les sous-vêtements en synthétique peuvent irriter la peau voire provoquer des réactions allergiques. 

Les sous-vêtements en coton bio (la matière la plus utilisée pour les sous-vêtements bio) sont plus doux au toucher et ne provoquent pas d’irritations car aucun produit chimique n’entre dans leur fabrication. Ils sont aussi plus respirants, ce qui permet à la fois de limiter les odeurs, mais aussi d’éviter les problèmes de type mycoses. 

Changer ses sous vêtements classiques par des sous vêtement bio est également une histoire de relooking : tout savoir sur le relooking.

Limiter la pollution liée à l’industrie du textile

L’industrie de la mode est l’une des plus polluantes : la fabrication d’un sous-vêtement rejette 18 kg de CO2 dans l’atmosphère et nécessite 20 ml d’eau de javel et autres produits toxiques : colorants, métaux lourds, formaldéhyde… 

La fabrication de polyester, notamment, est extrêmement polluante : en 2015, elle a généré plus de 680 000 tonnes cubes de gaz à effet de serre. Et pourtant, cette fibre synthétique est l’une des plus utilisées pour la fabrication de sous-vêtements (notamment en dentelle), car elle plus facile à travailler que le coton, résistante et économique. D’autant plus que le polyester est peu confortable, favorise la sudation et le développement de mycoses, et contient une substance cancérigène (l’antimoine) en quantité significative. 

Favoriser le commerce équitable

Dans un contexte de fast fashion, les marques cherchent à produire le plus possible, vendre le plus vite possible, baisser les prix tout en augmentant les marges de bénéfices, peu importe la qualité. Ainsi, les marques en viennent à favoriser une main d’œuvre à bas coût, souvent située dans les pays  défavorisés. 

Les marques de sous-vêtements privilégient quant à elle le commerce équitable, à savoir le respect du bien-être des producteurs et une rémunération correcte. D’autant plus que lors de la fabrication des sous-vêtements bio,  les producteurs ne risquent pas de s’exposer à des produits nocifs. 

En outre, les sous-vêtements bio sont fabriqués localement : la plupart des marques sont Made in France ou du moins Made in Europe, à l’image de la marque de culottes en coton bio Olly, qui exploite des matières provenant de France, d’Allemagne ou d’Italie et fabrique ses culottes en Hongrie, ou le droit du travail est strictement réglementé. De même, la marque Esquisse, qui commercialise des culottes en synthétique certifiées sans substances nocives, a mis au point un parcours de production presque entièrement Français, avec une usine basée en Ardèche. De quoi limiter la pollution et l’exploitation d’une main d’œuvre peu chère !

Faire des économies

Enfin, acheter des sous-vêtements bio vous permet, à long terme, de faire des économies. Certes, une culotte bio peut coûter 30 € quand une culotte classique peut coûter 5 €, mais à long terme, la culotte bio sera plus résistante et plus durable.

Sous-vêtements bio : quels sont les labels de confiance ?

Attention aux marques de sous-vêtements qui se proclament bio quand ce n’est pas le cas ! Avant d’acheter, regardez si vous trouvez sur la description du sous-vêtement l’un des labels suivants :

  • Le label Oeko-Tex (Standard 100) : ce label garantit que le sous-vêtement a été soumis à des tests de toxicité et qu’il ne contient donc aucune substance chimique nocive pour l’environnement et pour votre santé. 
  • La certification GOTS : cette certification garantit que les sous-vêtements ont été produits sans pesticides, engrais chimiques et insecticides. 

Les sous-vêtements bio qui possèdent les deux labels ne contiennent donc aucune substance chimique nocive : ni colorants, ni toxines, ni formaldéhydes…